Le Magazine Du Vin

Edition du 04/08/2015
 

CHABLIS GUY ROBIN

Rare

Domaine Guy ROBIN

Très côté pour ses vins de Montée de Tonnerre et ses Valmur, le Domaine Guy Robin offre des crus splendides, issus des meilleurs terroirs que Guy Robin a su choisir, à l’époque, pour constituer son Domaine. Sa fille, Marie-Ange Robin, prend la suite, en faisant preuve d’un grand professionnalisme. Sur des terroirs qui offrent une large palette de subtilités aromatiques, elle élève des vins très typés, dans le respect de l’authentique et de la nature, imprimant la “patte” du Domaine Guy Robin.


"Nous respectons la nature, nous dit Marie-Ange Robin, et contrôlons la bonne santé de nos vignes, traitons avec parcimonie, souhaitant conserver toute la richesse de nos terroirs. Je remets toute la conduite du vignoble au goût du jour, bousculant parfois les vieilles habitudes, ayant une véritable réflexion quant à l’environnement, et j’en fais profiter mes vignes et mes vins. Nous travaillons “à l’ancienne” en préservant le qualitatif dans nos terres mais aussi dans nos vins. Mes vieilles vignes (80% du Domaine Robin) produisent de faibles rendements, je ne les “pousse” pas à produire plus, j’ai des exigences de qualité qui motivent mes décisions. Je veux à tout prix une culture raisonnée, remets à façon mes vignes. Honneur à la nature et au qualitatif, c’est un respect de notre terroir, de nos clients dont je suis très proche. Pour le 2014, nous sommes bien contents, la récolte est meilleure que nous pensions. Le marché reste difficile, mais nous sommes très confiants des qualités de nos Chablis. Le Domaine Guy Robin a investi dans de nouvelles bennes pour les vendanges, un tapis de tri ainsi que dans l’achat de cuves thermo-régulées et d’une quinzaine de fûts neufs. Nous essayons, d’année en année, de continuer à progresser vers le qualitatif. Les Grands Crus  Valmur 2006 : notes de terroir prononcées oscillant entre le silex, l’allumette et la truffe. Bonne sensation de fraîcheur, de boisé épicé, un vrai chablis de terroir. Valmur 2008 : nez fin et délicat, iodé, notes de rose fraîche, d’épices. Bouche vivace et rafraîchissante. Vin d’une grande plénitude, impression de sucer un caillou, vin très pur, exceptionnel à découvrir maintenant. Clos 2007 : notes de terroir, d’épices, de poivre et de pierre à fusil. Bouche dynamique, hyper salivante. Boisé bien marié, un vin très puissant, de connaisseur… Clos 2009 : pureté minérale très chablisienne avec un boisé fin, vin rare, d’exception. Vaudésir 2007 : robe dorée, nez ouvert bien mûr, notes chaudes de crumbles mais aussi notes plus fraîches florales, mentholées. Vaudésir 2009 : beau nez aux notes boisé_definition.html"class="lexique" target="_blank">boisées fines, d’une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité, de fraîcheur. Finale solaire. Blanchot 2011 : très belle robe or vert, nez riche aux notes de citron, d’orange confite et de sous-bois. Bouche riche, homogène, très grand fruité. Grand vin complet d’une belle fraîcheur. Les Premiers Crus Vaillons 2007 : très belle robe dorée avec de beaux reflets verts typiques des grandes années de Chablis. Belle complexité, notes maritimes, florales, sensation de maturité. Acidité présente mais fondue. Millésime de grande concentration et d’un potentiel de garde rare. Vaillons 2013 : très belle robe dorée, nez de fleur d’orange, brioche, confiture de pêche, acacia. Quelques notes de boisé. Bouche très gourmande tout en fruité soutenue par une belle fraîcheur. Un vin qui plaît beaucoup, au profil aromatique qui fait penser au 1983. Montmains 2012 : nez boisé fin, notes de vanille et de raisins secs. En arrière plan, notes marneuses argile bleue bien présentes, ensemble solaire. Montée de Tonnerre 2013 : robe dorée bien prononcée comme beaucoup de 2013. Nez d’une rare intensité encore dominé par un boisé sucré gourmand : marron glacé, brioche, figue, raisins confits, pain grillé, abricot sec. Notes fraîches et bouche salivante, un vin qui surprend par son originalité. Déjà hyper gourmand, ce sera une bombe dans quelques années. Le Chablis Chablis 2012 : plus épicé que fruité, notes de poivre blanc, de fleur d’aubépine. Bouche vive ronde, très saline. Vin pur qui demande encore à s’ouvrir, tout en finesse. Petit Chablis 2012 : nez ouvert sur un fruité mûr, notes de pomme, poire, brioche. Touche minérale pierre à fusil, belle fraîcheur. Bouche vive et ronde avec une finale saline, légèrement citronnée, notes de pain brioché.

   

CHABLIS GUY ROBIN

Marie-Ange Robin
13, rue Berthelot
89800 Chablis
Téléphone : 03 86 42 12 63
Télécopie : 03 86 42 49 57
Email : contact@domaineguyrobin.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BEAUJOLAIS SAVOIE JURA
e_beaujolais.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

CHARLET
BEL AVENIR
CHAMPAGNON
DUBOEUF
MORTET
P.-M. CHERMETTE
SAMBIN
Cave Ch. CHENAS
MORGON
JULIENAS
REGNIE
Gérard BRISSON
GRANIT DORÉ
Michel TÊTE
PIZAY
CHAPONNE
Michel GUIGNIER
(CHERS)
COLONAT
FOREST
(GAGET)
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
Cédric CHIGNARD
METRAT
EMERINGES (B)
PARDON
PÉRELLES (B)
PAMPRES D'OR (B)
FERRAUD ET FILS
(ROTISSON (B))
Cédric VINCENT (B)
TERROIRS et TALENTS
A. S. DUBOIS
LASSAGNE
MONTERNOT (B)
GUELET
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
BARON DE L ECLUSE
CHEYSSON
COMBE AU LOUP
CRÊT DES GARANCHES
Alain MICHAUD
COLLIN BOURISSET
A. CHARVET
LORON
SAVOIE
JURA
BUGEY
Alain BOSSON (Sa)
MOLLEX (Sa)
Denis FORTIN (Sa)
DORBON ( Ju)
Daniel DUGOIS (Ju)
MILLION-ROUSSEAU (Sa)
Benoît BADOZ (Ju)
Franck PEILLOT (Sa)
LAMBERT (Sa)
Pascal PAGET
CHEVIGNEUX (Bugey)
Amélie GUILLOT (Ju)
DUPASQUIER
MEUNIER (Bugey)
ANGELOT
CAVE CHAUTAGNE (Sa)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

(Jean BARONNAT*)
JUILLARD-WOLKOWICKI
MORGON
JULIENAS
REGNIE
DONZEL
DUFOUR
VOLUET*
PIRON
PLAIGNE
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
FOURNELLES*
VIGNES du PARADIS*
NUGUES (B)
CRÊT du RIS
MADONE
MARRANS
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
SAVOIE
JURA
BUGEY
PETIT (Ju)
(PERRIER (Sa)*)
PINTE
PUFFENEY

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

CHANTEGRILLE
CÔTES DE LA MOLIÈRE
MORGON
JULIENAS
REGNIE
Dom.du VIN DES POÈTES
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
(Cave SAIN-BEL)
(MANTELLIERE*)
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
DALAIS
Domaine de la MOTTE
SAVOIE
JURA
BUGEY
(MACLE*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Vincent BACHELET


Domaine de 13 ha de vignes sur la côte de Beaune, principalement sur Chassagne-Montrachet et dans les Maranges, sans oublier Santenay, Meursault et Pommard. Le propriétaire Vincent Bachelet poursuit la tradition paternelle de Bernard Bachelet. Les vins sont vinifiés et élevés dans de magnifiques caves du XVIIIe siècle, où s’offre un spectacle inoubliable. Remarquable Chassagne-Montrachet Premier Cru Morgeot blanc 2013, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, très équilibré, très flatteur au nez, généreux et ample. Le 2012, de jolie robe dorée, de bouche parfumée et bien persistante, avec ces connotations de fruits jaunes frais, sec et moelleux à la fois, est suave comme il se doit et d’une jolie finale épicée, de belle évolution. Excellent Puligny-Montrachet 2012, au nez intense (fleurs, fruits, fougère), très riche en bouche, une belle réussite, charmeur, dense et fin à la fois, aux notes subtiles d’agrumes, de narcisse et de pain grillé, un vin ample, à prévoir sur une daurade aux girolles ou des quenelles de volaille aux épinards, par exemple. Le Chassagne-Montrachet Les Benoits rouge 2012, parfumé, charnu et souple, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, allie finesse et charpente. Le Santenay Premier Cru Clos des Mouches rouge 2012, savoureux, de couleur profonde, très concentré, aux tanins puissants, gras, avec des nuances de prune et de truffe, de couleur pourpre, tout en bouche. À la suite, le Chassagne-Montrachet blanc 2010, un vin avec des notes d’amande, de fruits frais et de miel, associant nervosité et souplesse au palais, suave, d’excellente évolution. Savoureux Pommard Les Chanlins 2012, charmeur, charnu, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille...), d’une belle finale. Le Maranges Premier Cru La Fussières rouge 2011, au nez très caractéristique de cassis mûr, associe rondeur et structure, aux tanins savoureux, d’une belle complexité en bouche où s’harmonisent le cassis et les sous-bois. Le Côtes de Beaune Villages 2012, médaille d’Argent à Paris 2014, est corsé, avec ce nez où prédominent les fruits rouges frais et l'humus, de charpente souple, généreux et persistant, un vin tout en rondeur. Beau Meursault Le Clos du Cronin 2012, de bouche très subtile avec des nuances d’amande, de robe dorée, d’une belle finale dominée par des senteurs de tilleul et de pêche jaune. Le Gevrey-Chambertin 2013 est coloré et très parfumé (cannelle, cuir et violette), puissant au nez comme en bouche, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistante. Savoureux Santenay 2012, de belle robe, alliant une finesse tannique à une jolie rondeur en bouche, ample et parfumé, d’une très jolie finale avec des notes d’épices et de fraise des bois, typé comme le Maranges Premier Cru La Fussières Vieilles Vignes blanc, de jolie robe dorée, très charmeur avec ces notes d’agrumes et de verveine.


27, route de Santenay
21190 Chassagne-Montrachet
Téléphone :03 80 21 37 27 et 06 19 77 51 87
Télécopie :03 85 91 16 93
Email : bacheletvincent1@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/bacheletvincent

Domaine François BERTHEAU


Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteilles. Sols argilo-calcaires. “Pour ce millésime 2013, nous dit François Bertheau, avec une quantité égale à 2012, la qualité est présente, un vin aromatique (fruits noirs), ce sera un millésime à boire rapidement car il est déjà gourmand, mais que l'on pourra aussi laisser vieillir. Le 2014 est d'une couleur plus intense tirant sur le violet, prometteur, fruité, avec une belle acidité. En 2015, nous proposons les 2013.” De quoi se faire particulièrement plaisir avec ce Chambolle-Musigny Premier Cru 2013, avec ce nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Le 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise) et de réglisse, de bouche puissante mais distinguée, est un vin étoffé, coloré et complexe comme il le faut, d’excellente évolution. Beau 2010, tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de prune, d'humus et de cannelle en finale, idéal sur un perdreau. Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2012, de couleur intense, avec des arômes puissants et subtils où s'entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, un vin qui commence déjà à séduire. Le 2011 est coloré, avec des senteurs d'épices, de fruits noirs, charnu mais délicat, tout en nuances, un vin qui emplit bien la bouche. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le Chambolle-Musigny Village 2012 est très élégant, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, tout en nuances, opulent.


5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie :03 80 62 84 64
Email : domaine@francoisbertheau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau

Château ÉTANG des COLOMBES


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une propriété familiale depuis 4 générations. Henri Gualco a commencé à mettre les vins du domaine en bouteilles dès 1973 et a participé activement à son développement pour transmettre la propriété à son fils Christophe. Implanté sur une superficie totale de 77 ha de vignes, le domaine dispose d'un terroir argilo-calcaire, caillouteux dont la majorité des parcelles est exposée plein sud. Les plus vieilles parcelles ont plus d’une soixantaine d'années et permettent d'élaborer la cuvée Vieilles Vignes et la sélection du Bois des Dames. Un superbe Corbières Bicentenaire Vieilles Vignes 2011, issu d’un terroir argilo-calcaire caillouteux : Grenache noir, Carignan et Mourvèdre, vieilles vignes de 50 ans, vinification en grains entiers, 8 mois d’élevage en fûts de chêne, très petits rendements (28 hl/ha). Le tout expliquant ce vin de couleur intense, avec des arômes puissants où s'entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, de bouche complexe, charnue et structurée, de garde, naturellement. Excellent Corbières Bois des Dames rouge 2011, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, de belle teinte grenat, dense et classique comme il se doit. Le Château Étang des Colombes Bois des Dames blanc, provenant d’une macération pelliculaire des Grenache blanc et Bourboulenc, très parfumé avec des nuances de lis, de noix et de pomme, de bouche suave. Joli Corbières blanc 2013, au nez délicat (aubépine, noisette), tout en rondeur et persistant en bouche, avec cette note de fraîcheur caractéristique, comme le Corbières Gris Colombes, tout en fruits, très rond en bouche, structuré et parfumé, tout en subtilité.

Henri, Françoise et Christophe Gualco

11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 68 27 00 03
Télécopie :04 68 27 24 63
Site personnel : www.etangdescolombes.com

SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation en Angleterre. Aujourd’hui, leur fils Patrick et leur gendre développent la marque dans un grand nombre de pays. Le vignoble de 12 ha est conduit en lutte raisonnée, dans le respect de l’environnement. La Maison vous propose ce Champagne Tradition Grand Cru, un Blanc De Noirs, particulièrement typé, de mousse fine et persistante, d’une belle complexité en bouche, tout en fruité et finesse, un Champagne très bien dosé, ample et charpenté, qui sent le pain grillé, l’abricot et les fleurs fraîches. Le B 50 Grand Cru Millésimes 2007, délicat mais riche à la fois, avec des senteurs de poire et de noisette, conjugue finesse et fruité, à la fois charpenté et souple, avec cette nervosité équilibrée, de bonne bouche, aux notes de tilleul et de coing en finale. Beau Champagne cuvée Mémoire de Vignes 2007 (pur Pinot Noir issu uniquement de vieilles Vignes), de bouche élégante et intense, avec ces notes de raisins noirs, de fruits frais et de biscuits, un Champagne ample et raffiné, qui mérite une cuisine élaborée. La cuvée Extra Brut Grand Cru un pur Pinot Noir d’une seule année avec 20 % de vin de réserve, pas de liqueur de dégorgement, où puissance, finesse et arômes de fruits s’entremêlent, est un Champagne de robe brillante, avec des bulles fines et persistantes. Le Brut Réserve Grand Cru, assemblage à parts égales de Pinot Noir et de Chardonnay, possède un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s’entremêlent en bouche les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches. Excellent Champagne Brut La Grande Cuvée de Michel Arnould (70 % Pinot Noir, 30 % Chardonnay), ample, de bouche complexe et délicate à la fois. Séduisant Brut rosé Grand Cru, un pur Pinot Noir, ajout de coteaux champenois rouges élaborés en fût de chêne et issus de vieilles Vignes, vieillissement minimum de 24 mois en bouteilles, liqueur de dosage à base de sucre de canne, qui sent toujours bon la framboise, harmonieux, puissant, d’une jolie rondeur en finale.


28, rue de Mailly
51360 Verzenay
Téléphone :03 26 49 40 06
Télécopie :03 26 49 44 61
Email : champagne-michel-arnould@vinsdusiecle.com
Site : champagne-michel-arnould
Site personnel : www.champagne-michel-arnould.com


> Nos dégustations de la semaine

Château d'EMERINGES


Au sommet. Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d'exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d'origine granitique.
“Nous utilisons la lutte raisonnée, précise Pierre David, les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure....) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinification beaujolaise traditionnelle. Le 2013 est bien réussi, concentré, structuré, et le 2014 a les mêmes atouts, en plus fruité, d'un bel équilibre.”
On apprécie donc ce remarquable Juliénas Vieilles vignes 2013, médaille de Bronze à Mâcon, avec des nuances de prune fraîche, un vin bien parfumé, bien structuré, de couleur profonde. Le Beaujolais-Villages Vieilles vignes 2014, avec ce nez de petite griotte, aux tanins harmonieux, fermes et fondus à la fois, légèrement épicé, de très bonne évolution, à prévoir sur un paté de foies de volaille en terrine. Joli Beaujolais rosé, d’une couleur très délicate, frais et gras à la fois, avec une belle robe rose pivoine et des arômes fins de rose et de fruits jaunes. Séduisant Beaujolais blanc Vieilles vignes, riche en bouquet, aux notes de fruits secs et de petites fleurs.
Un gîte de caractère est situé à l'étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle.
Pierre David

Château Le SÈPE


La demeure aurait appartenu aux Templiers. Elle a été remaniée aux XVIIe et XVIIIe siècles et porte le nom de ses anciens occupants. L’exploitation de ce vignoble de 23 ha, à proximité de Saint-Emilion, a été reprise, début 2009, par Catherine et Dominique Guffond après une formation en viticulture et œnologie et une formation complémentaire d’une année à Château Ferrière, cru classé de Margaux. La démarche procède du respect de l’environnement et du terroir. L’objectif est de réduire l’emploi de produits phytosanitaires conventionnels et de poursuivre l’amélioration de la qualité des vins produits sur le domaine.
On y propose ce Bordeaux rouge cuvée Initiale 2012, Merlot, Cabernet-Sauvignon, Malbec, élevage en barriques de chêne français pendant 12 mois, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de fumé et de groseille, aux tanins fondus, vraiment réussi. Le Bordeaux rouge cuvée Classic 2011, charpenté, aux connotations fruitées, est un vin corsé comme il le faut, bien classique.
Joli Entre-Deux-Mers 2014, de robe brillante, avec des notes d’amande et de bruyère, alliant nervosité et rondeur. Chambres d’hôtes.
Catherine et Dominque Guffond

PETRUS


Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes et on comprend qu’il aiguise la jalousie d’un bon nombre de producteurs plus médiatiques, qui, faute d’être aussi estimables, se contentent de bien sortir dans des concours et dégustations organisés qui leur sont bizarrement très favorables...
Et puis, ici, on n’abîme pas les vins par un élevage outrancier “200%” en barriques neuves (il n’y en a que 50% environ à Petrus), ceci expliquant la scission qualitative que l’on constate entre les vins confiturés du coin, notamment à Saint-Emilion, et les véritables grands vins de Bordeaux, où, toujours, c’est l’élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...
Sur place, après avoir admiré l’élégance et la discrétion des nouveaux bâtiments (on est loin des goûts ostentatoires d’autres crus...), notre dégustation du millésime 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat et souvent déjà décrié, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... On voit bien que le terroir fait alors toute la différence dans ces millésimes difficiles, et, aussi, que les vins du Libournais sont nettement supérieurs, en 2013, à ceux du Médoc, les exceptions confirmant la règle...
Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus.
Il y a toujours ce fantastique 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit sa belle évolution. Le 2006 est succulent mais encore fermé, avec ce nez légèrement épicé, des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe.
Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution.
Le 2004, qui commence à s’apprécier remarquablement, est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux.
Le 2000 possède une structure hors normes. Puissance et distinction, chaleur et ampleur, une très grande complexité d’arômes (cuir, griotte confite…), un vin d’une grande harmonie, d’une très belle matière au palais, majestueux, de très grande garde. 1999 : la saveur même. Complexe et gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, un beau vin charnu, charmeur, qui fleure les épices et les fruits frais, alliant puissance et finesse, dont le velouté est très caractéristique des grands vins de Pomerol.
Le 1998 est exceptionnel, avec des senteurs de champignon, un côté animal, de cuir, vraiment superbe, complexe. Le 1997, aux arômes de musc, de truffe, de fraise des bois, aux tanins soyeux, de bouche généreuse, est toujours un vin à parfaite maturité.
Jean-François et Jean Moueix - Direction : Olivier Berrouet
VIDELOT - 3, rue Macau
33027 Bordeaux
Tél. : 05 56 50 25 62
Fax : 05 56 50 85 07
Email : duclot@duclot.fr
www.chateaunet.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins




> Les précédentes éditions

Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château La GALIANE


Denis FORTIN


Château les MOINES


COULY-DUTHEIL


BARDY-CHAUFFERT


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château LARRAT


Château PASCAUD


Domaine du CHAILLOT


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


Domaine P. DUBREUIL-FONTAINE et Fils


ZOELLER


Domaine PRIEUR-BRUNET


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Domaine de TERREBRUNE


Château PANCHILLE


GOSSET



DOMAINE PICHARD


SCEA CHATEAU CAILLIVET


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


HENRY NATTER


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHATEAU DE BEAUREGARD


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE DE LAUBERTRIE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHATEAU DE GUEYZE


EARL GUY MALBETE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales