Le Magazine Du Vin

Edition du 04/10/2016
 

DOURTHE, UNE BELLE SAGA FAMILIALE

Passion

Château MAUCAILLOU

La famille Dourthe, d’origine landaise, se dédie à la viticulture et à l’élaboration de vins fins depuis le milieu du XIXe siècle. Philippe Dourthe était passionné par les grands terroirs viticoles et la production de vins de haute expression, et c’était un personnage emblématique du vignoble médocain, sa forte personnalité et son franc-parler réputés. Ses enfants, Caroline, Pascal et Magali, représentent la 6e génération et perpétuent cette longue et noble tradition, n’ayant de cesse d’agrandir le patrimoine familial.


En 1972, la famille reconstitue le vignoble du Château Felletin Cru Bourgeois situé à Lamarque en Haut-Médoc qu’ils commercialisent sous le nom de Maucaillou-Felletin. En 1989, les Dourthe rachètent le Château Duplessis-Fabre, Cru Bourgeois à Moulis, puis l’aventure passe par la rive droite où ils acquièrent en 2003, le Château de Beau Rivage, en Bordeaux-Supérieur, situé sur un splendide terroir qui surplombe la Garonne. À ce jour, ils contrôlent 150 hectares de vignobles sur des terroirs privilégiés et méticuleusement sélectionnés, et la production annuelle totale atteint 1million de bouteilles. Ils produisent des vins qu’ils vinifient eux-mêmes et qu’ils commercialisent au meilleur rapport qualité-prix pour permettre ainsi aux nombreux amateurs de partager le plaisir qu’ils ont eu à élever de tels vins de prestige. Château Maucaillou Château Maucaillou s’étend sur 90 hectares de vignes d’âge moyen de 25 ans (51% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot et 7% de Petit Verdot) et se trouve au cœur du Médoc à Moulis. Cette très belle propriété occupe une situation privilégiée entre Margaux et Saint-Julien. C’est le fief de la famille Dourthe qui y consacre son énergie depuis de nombreuses années et a constitué une formidable entité en plus du vignoble et des chais : école du vin, salle de réception, chambres et table d’hôtes au Château, musée des arts et métiers de la vigne et du vin... Les terroirs viticoles qui portent les vignes du Château Maucaillou sont constitués de belles croupes d’alluvions du quaternaire provenant en grande partie de la nappe graveleuse garonnaise de Güntz (80% de Graves de Güntz et 20% d’argilo-calcaire), celle des Grands Crus Classés du Médoc. La vinification est conduite dans un cuvier luxueux bénéficiant de l’équipement automatisé, un modèle du genre souvent cité en exemple par les sommités de l’œnologie bordelaise. La cuverie tout en acier inoxydable est équipée de contrôles thermiques précis pour appliquer la méthode de vinification propre à la famille Dourthe, qui consiste à baisser la température durant les premiers jours de fermentation afin d’extraire la quintessence des arômes de fruits, puis de relever la température du moût, en fin de fermentation, pour l’extraction des tanins les plus fins et obtenir une belle couleur soutenue. Les vins du Château Maucaillou sont d’une couleur très foncée, les tanins sont fins, on note beaucoup de gras, de richesse, de fruité, avec des saveurs mûres, les vins sont harmonieux, généreux et corsés. La série des millésimes 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006 et 2005 est particulièrement réussie. N°2 de Maucaillou : ce Cadet du Château Maucaillou est un vin issu de sélections particulièrement sévères. C’est un vin charmeur, généreusement fruité, long en bouche, une valeur sûre de l’appellation Moulis-en-Médoc. “Le Haut-Médoc de Maucaillou, nous précise Pascal Dourthe, est un vin que nous avons proposé à la place de Bordeaux à partir du millésime 2003. C’est une qualité un peu différente de Maucaillou, un vin qui a ses propres particularités avec, notamment, un fruité très enveloppant, très agréable. Le Haut-Médoc de Maucaillou est issu des vignes situées sur la commune de Lamarque et qui font partie intégrante du Château Maucaillou. Cela correspond à des parcelles que mon père avait achetées il y a fort longtemps et que nous sommes heureux de mettre en valeur tant elles sont situées sur des terroirs contigus à Maucaillou.” Château de Beau Rivage “J’ai une affection toute particulière pour le Château de Beau Rivage, poursuit Pascal Dourthe, un joli Bordeaux Supérieur que nous avons acheté en 2003 et qui est situé sur la commune de Beaurech. C’est une belle entité de 55 hectares d’un seul tenant en bord de Garonne, avec des sols très intéressants composés d’alluvions et de graves. La grande et belle cuverie de 4500 hl permet de travailler dans d’excellentes conditions. Le vin est charnu, d’une belle matière fruitée soulignée par un léger boisé. Les arômes de cerise noire mûre et de griotte, de pain grillé, sont très présents, le vin est très agréable en bouche, complet, rond et souple.” Ce vin est principalement commercialisé sous la marque Le Bordeaux de Maucaillou.

   

DOURTHE, UNE BELLE SAGA FAMILIALE

Famille Dourthe

33480 Moulis-en-Médoc
Téléphone : 05 56 58 01 23
Télécopie : 05 56 58 00 88
Email : chateau@maucaillou.com





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
JURA PLAISANCE
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
GUIBOT
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
HAUT-PIQUAT
LA JORINE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

BEL-AIR
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Pierre GOBILLARD


Les générations se succèdent, s'immiscent, apportent leurs touches personnelles, innovent, toutes unies dans la pérennité du savoir-faire familial. Grâce à cet esprit ô combien marqué mais également à l'alliance de la tradition et de la modernité, l'exploitation connaît une évolution constante. Une infrastructure spacieuse offre des volumes de stockage permettant le vieillissement des vins et les procédés technologiques performants contribuent à la garantie de qualité des Champagnes et font de la maison Pierre Gobillard sa renommée. Ici, l’accueil de la clientèle est également un moment privilégié au cours duquel un membre de la famille met à l'honneur sa connaissance au profit de l'hôte. Leur fils, Pierre-Alexis, les a rejoints afin de suivre et perdurer ce savoir-faire familial. Très beau Champagne cuvée Florence 2009, premier Champagne millésimé de la Maison, qui vient récompenser le savoir-faire d’Hervé Gobillard, son élaborateur, lequel a su marier la finesse du Chardonnay et la puissance du Pinot noir pour rendre un élégant hommage à son épouse. Trois années de vieillissement sur lattes des flacons avant dégorgement, avec autolyse des levures de la prise de mousse, donnent ce vin suave, tout en harmonie et en fruité, avec cette finale subtilement acidulée, complexe, qui allie fraîcheur et charpente.  Le brut Authentique, assemblage harmonieux de Pinot noir et meunier et de Chardonnay, complexe au nez comme en bouche, de jolie robe dorée, tout en structure et parfums en finale, est ample, aux notes d’agrumes et de verveine. Le Champagne Cuvée Prestige Premier Cru, dont le cépage Chardonnay majoritaire lui apporte sa distinction et le Pinot noir son fruité, est de robe dorée, d'une grande finesse, au nez de fleurs, très harmonieux, à privilégier à l'apéritif. Joli Premier Cru brut rosé, charmeur, au nez concentré où dominent la myrtille, la fraise et la rose, particulièrement savoureux. Le Champagne brut Blanc de blancs est une cuvée fine, charmeuse et intense, au nez subtil où domine le miel, avec, au palais, des connotations de pêche blanche. Excellent brut Réserve Premier Cru, de belle robe or pâle, limpide et douce, un superbe Champagne de belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, harmonieux, fin et riche.

Hervé et Florence Gobillard
341, rue des Côtes-de-l’Héry
51160 Hautvillers
Téléphone :03 26 59 45 66 et 06 07 89 19 45
Télécopie :09 70 63 18 31
Email : info@champagne-gobillard-pierre.com
Site personnel : www.champagne-gobillard-pierre.com

Domaine FREY-SOHLER


Situé sur les pentes du Rittersberg (lieu-dit au sol granitique, chaud et filtrant), ce terroir est la continuité directe du biotope de l'Ortenbourg (site protégé pour sa flore et sa faune, microclimat supérieur de 7 à 8° à la moyenne Alsacienne). Beau Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2011, de bouche élégante et intense, avec ces notes de fruits frais et de rose. Le Gewurztraminer 2010 développe des nuances florales et délicatement épicées, élégante association entre rondeur et persistance en bouche. Le rouge Fleur de Granit 2011, au nez subtil de fruits à noyau, est plein, ample et velouté.  Goûtez le Crémant 2007, persistant, de mousse fine, tout en harmonie, d’une jolie finesse d’arômes, parfait à l’apéritif.  Très joli Riesling Scherwiller 2012, classique et franc, vif, très agréable. “Avec son terroir de graves, nous dit-on, le Riesling de Scherwiller libère des arômes très fruités, voire muscatés au nez. Il se révèle également finement citronné en bouche. Cette appelation communale, officialisée le 28 octobre 2011 ne peut être revendiquée que dans le cépage Riesling, et provient d’une aire délimitée. Ce Riesling accompagne à merveille entrées, poissons, fruits de mer, spécialités alsaciennes, fromage de chèvre. C’est un vin fruité, sec.”

Damien et Nicolas Sohler
72, rue de l’Ortenbourg
67750 SCHERWILLER
Téléphone :03 88 92 10 13
Télécopie :03 88 82 57 11
Email : contact@frey-sohler.fr
Site personnel : www.frey-sohler.fr

Domaine René FLECK et Fille


Exploitation viticole familiale qui se transmet de père en fils depuis de nombreuses générations et en 1995, c'est Nathalie, la plus jeune des trois filles de René et Lucie, qui reprend le Domaine après des études de viticulture et d'œnologie. Elle s'occupe notamment de la vinification des vins et, en 2002, son mari Stéphane vient l'épauler pour les travaux dans les vignes. Ils gèrent ensemble les 7,5 ha de vignes dont presque 4 ha en Grands Crus. Beaucoup aimé leur Pinot gris Grand Cru Zinnkoepflé 2013, gras mais vif, subtil au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d’une grande persistance aromatique. Le Pinot gris Grand Cru Goldert 2010 est tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs. Savoureux Muscat Grand Cru Zinnkoepflé 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits frais (poire, coing), tout en subtilité aromatique, très parfumé et chaleureux en bouche.  Superbe Gewurztraminer Grand Cru Zinnkœpflé 2012, où dominent les agrumes et l’amande, tout en persistance, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois, d’une belle longueur, de grande race comme le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, qui sent l’abricot confituré, de bouche profonde et persistante, de grande évolution. Séduisant Crémant d’Alsace rosé, à la fois très fin et charnu, de robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre, particulièrement abordable.

Nathalie et Stéphane Steinmetz
27, route d’Orschwihr
68570 Soultzmatt
Téléphone :03 89 47 01 20
Télécopie :03 89 47 09 24
Email : renefleck@orange.fr
Site personnel : www.renefleck.com

CHATEAU D'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété et s'attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Hélène Musso

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Le CAPITAINE


Des vignerons à la tête de 28 ha sur les premières côtes de Rochecorbon, qui vinifient tous leurs terroirs séparément avant de procéder après dégustation aux assemblages.
Ce Vouvray blanc sec Les Perrières 2014, de robe jaune paille, avec des notes de pêche et de noix fraîche, mêle richesse aromatique et persistance (7,30 €). Même prix pour le Vouvray demi-sec blanc Adrien 2014, ample, équilibré, d’une bonne acidité, où dominent les agrumes, le fumé et l’amande, de bouche persistante, tout en suavité, à prévoir sur une salade de poires au foie gras ou de l’Epoisse. 
Il y a également leur Vouvray moelleux Le Saint-Georges, de bouche concentrée et d’une belle vinosité, mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent le pain grillé et les fleurs fraîches, de garde, bien sûr (10 €).

Alain et Christophe Le Capitaine
11, rue Saint-Georges (cave)
37210 Rochecorbon
Tél. : 02 47 52 51 84 et 02 47 52 53 86
Fax : 02 47 52 85 23
Email : contact@domainelecapitaine.com
www.domainelecapitaine.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

FRANCOIS-BROSSOLETTE


François Brossolette, dans la vigne depuis plus de vingt ans, adore être sur le terrain. En épousant Sylvie François, fille de vigneron, ils ont accolé leurs deux noms sur leur Champagne.
“Depuis six générations, les vignes du domaine sont cultivées sur les coteaux bien exposés de la vallée de la Laignes, depuis les Riceys jusqu'à Polisy. Ces coteaux aux noms évocateurs, “Dame Nesle”, ou encore “Violette” forment le domaine de la Maison François-Brossolette qui s'étend sur 14 hectares de vignes.”
Excellent Champagne brut Réserve, de robe or vert, aux bulles fines et légères, où dominent les fruits mûrs, une cuvée typée comme nous les aimons, parfumée et persistante, alliant finesse et structure, une bonne rondeur, très aromatique et dense.
Le brut rosé, au nez concentré où dominent la rose et les fruits à noyau mûrs, de mousse abondante, très bien dosé, alliant charpente et finesse, de bouche puissante (16,50 € environ). Le brut Tradition, de mousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, est une cuvée harmonieuse et savoureuse (14 €).

François Brossolette et Sylvie François

Domaine Pierre MAREY et Fils


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Éric Marey veille avec amour sur ce très joli vignoble de 11 ha. Les Vins sont élevés en fûts de chêne, suivis par un laboratoire durant toute leur évolution, et sont majoritairement vendus au domaine auprès d’une clientèle fidèle de particuliers, le reste étant expédié à la restauration, à des caves à vin, en France comme à l’étranger.
“Pour faire un bon vin, il faut de jolis raisins : la première des choses, c’est donc de bien entretenir ses vignes, raconte Éric Marey. Je fais tous les travaux manuellement, cultive mes vignes en lutte raisonnée sur mes 11 ha, avec l’apport de compost pour enrichir les sols. Mes vignes sont plantées sur des collines et bénéficient d’exposition sud, sud-est et sud-ouest, c’est l’idéal. L’âge moyen est de 35 ans. Notre terroir est très calcaire, argilo-calcaire, aussi. Il n’y a que 40 cm de terre végétale, ensuite c’est la roche et ses minéraux qui donnent toute la complexité à nos Vins. Toutes nos vignes sont en coteau, c’est parfait pour le drainage, par contre, l’érosion au moment des gros orages nous oblige à remonter la terre bien souvent...
Pour Eric Marey, “le 2014 a été un millésime qui a bien mûri en fin d’été. Les blancs sont formidables, même exceptionnels, les rouges nous ont donné plus de travail, car il a fallu trier sévèrement, il y avait des risques de piqures.
Blanc 2014 est un vin qui a beaucoup de richesse, beaucoup de matière, c’est surtout un vin très bien équilibré entre acidité et alcool. On est séduit par de très beaux arômes de fleurs blanches, sa grande complexité, sa minéralité. Il a beaucoup de longueur et de persistance, des Vins bien gras, très réussis, cela promet, c’est tout ce que l’on souhaite retrouver dans de grands Vins blancs bourguignons. Ce sont des Vins que l’on pourra garder en cave, il seront très agréables à déguster jeunes mais on pourra les laisser vieillir car ils en ont le potentiel, grâce à ce bel équilibre.
Les rouges 2014 sont plus sur la finesse, ce sont des Vins très aromatiques (fruits rouges), très sympathiques à déguster dans leur jeunesse. Des Vins harmonieux, de pur plaisir, d’une belle couleur assez soutenue. Nous avons eu du travail à la vinification qui a été délicate ainsi qu’à l’élevage, c’était des Vins fragiles.”
Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, qui allie nervosité et souplesse en bouche, suave, aux connotations de pêche, de pomme, de miel et de genêt, très aromatique, très charmeur. 
Le 2013 est un vin où la structure s’allie à l’élégance, d’une grande complexité, de bouche subtile aux nuances de pamplemousse, de chèvrefeuille et d’amande fraîche, tout en finale. “Ces blancs 2013, explique Eric Marey, sont des Vins très aromatiques qui explosent en bouche, des Vins très sympathiques. Nous avons fait de très petits volumes (–60% à cause de la grêle). A la dégustation, ce sont des Vins d’une bonne acidité, minéraux, très floraux. Le Pernand-Vergelesses blanc Le Premier Cru Sous Frétille 2013 et le Corton-Charlemagne 2013 sont très aromatiques pour l’instant, cela risque de s’estomper au bénéfice de l’effet terroir. Ce sont des Vins que l’on va apprécier jeunes, je ne suis pas pour laisser vieillir trop longtemps les blancs, à part des millésimes d’exception. Je pousse à consommer les Vins blancs jeunes pour ne pas avoir de déception. Pour l’appellation Village, ce sont des Vins que l’on consomme dans les 4 à 5 ans, pour le Premier Cru Sous Frétille, on peut patienter 7 ou 8 ans, et, pour le Corton-Charlemagne, de 5 à 10 ans. Il y a des bouteilles d’exception, de grands Corton que l’on peut ouvrir après 20 ans mais on ne peut jamais savoir…”
Le 2012 est d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de pêche, de bouche puissante avec ces notes de fumé bien spécifiques, un grand vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante, très typé, dont la minéralité conviendra avec les crustacés, notamment. Très beau 2011, qui allie la fraîcheur à la richesse, de belle robe limpide, charmeur au palais avec des nuances de miel et de pêche mûre, un grand vin comme ce 2010, d'une très belle harmonie, très élégant, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (poire, aubépine, pain grillé…).
Le Corton Grand Cru 2013, de bouche très parfumée et fondue, où se mêlent la truffe, la myrtille et l’humus, a des tanins soyeux, est un grand vin, complexe, d’excellente évolution. Le 2012 est superbe, très racé, coloré et charnu, très bien élevé, de belle robe soutenue, qui développe des arômes de truffe et de griotte, aux tanins enrobés, classique comme on les aime, d’une belle couleur profonde, d’un parfait équilibre. “Ce 2012 se caractérise par sa grande concentration, beaucoup de richesse dans ce millésime. Les blancs aussi sont exceptionnels, c’est un millésime fabuleux dans les deux. Déjà en 2012, nous avions eu une petite récolte. Puis, en 2013, nous avons eu la grêle avec des rendements qui ont chuté de 30%, et heureusement, en 2014, tout s’est bien passé et nous avons pu récolter des rendements corrects et produire de jolis Vins.”
On excite encore ses papilles avec le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétille blanc 2014, aux arômes de lis et d’amande fraîche, très équilibré, ample, avec ces connotations subtiles, typé, riche en bouche (fleurs, pain brioché). Le Pernand-Vergelesses blanc 2014, de robe jaune pâle aux reflets d’or, est très floral, un vin ample et distingué à la fois. Son Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2014, aux tanins soyeux et riches à la fois, est un vin qui sent bon les fruits compotés et l’humus, bien classique de ce beau millésime. Le 2013 sent bon la groseille, profond et ample, bien typé, riche et charnu, un vin franc où dominent en bouche le cassis et la violette, à la fois souple et riche. Excellent Pernand-Vergelesses Premier Cru rouge Les Fichots 2013, qui est riche en couleur, corsé, charpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants.

Éric Marey

> Les précédentes éditions

Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015

 



Château La MARZELLE


Château BICHON-CASSIGNOLS


Vignoble André HARTMANN


Vins LAMBERT


DOMAINE JOST


CHATEAUNET


Château BELLEGRAVE


COULY-DUTHEIL


Clos JEAN


BOIZEL


Château CHENE-VIEUX


Domaine de BARROUBIO


Château BOURSEAU


Domaine de la PETITE CHAPELLE


HAMM


Château LARRAT


Château PAILLAS


Domaine de la COMMANDERIE


Château Les GRAVES de LOIRAC


Domaine Vincent BACHELET


Château CORNEMPS



CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


EARL GUY MALBETE


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHATEAU FABAS


DOMAINE TROTEREAU


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE ALARY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales